Verge : définition, taille et douleur

La verge est un organe très important du corps masculin. Elle joue un rôle dans le système reproducteur, mais aussi urinaire des hommes. Ainsi, en cas d’impuissance ou de douleurs par exemple, cela peut vite devenir inquiétant. Alors, qu’est-ce que la verge précisément ? Quelles sont les affections qui la touchent couramment ? On vous dit tout.

Quelle est la définition de la verge ?

La verge, communément appelée pénis, est un organe de l’appareil reproducteur masculin et de l’appareil urinaire masculin. Ainsi, la verge joue un rôle important dans la sexualité, dans la fertilité et dans l’évacuation des urines.

La verge est un organe externe, comme le scrotum. En cela, on peut la voir pendre depuis le pubis de l’homme, où elle prend sa racine.

L’anatomie du pénis est assez simple. Il y a d’abord le gland, c’est-à-dire le bout de la verge. Il s’agit d’une zone très sensible. On y trouve également un petit trou : le méat urétral, qui mène à l’urètre. La peau qui recouvre le gland se nomme prépuce (elle est absente après une circoncision).

Ensuite, le corps de la verge se constitue d’un corps spongieux et de deux corps caverneux. Ce sont ces derniers qui se gorgent de sang lors d’une excitation sexuelle, permettant ainsi l’érection.

La verge est un organe sujet à de nombreuses affections : priapisme, phimosis, maladie de Lapeyronie, troubles dermatologiques, fracture de la verge, cancer du pénis… De même, elle peut être au centre de troubles sexuels très fréquents : impuissance masculine (difficultés à obtenir un pénis en érection), problème d’éjaculation, etc.

Que veut dire la présence d’un bouton sur la verge ?

Bien souvent, la présence d’un bouton sur le pénis ne veut rien dire. En d’autres termes, l'éruption cutanée est bénigne et sans danger pour la santé. C’est le cas par exemple des grains de Fordyce, de la couronne perlée ou de l’acné génitale.

Toutefois, il arrive que ces boutons sur le gland et le fourreau soient d’origine infectieuse. Ce sont généralement des IST qui sont en cause : 

  • l’herpès génital, qui cause des boutons d’herpès ;
  • la syphilis, qui provoque un chancre ou bouton syphilitique ;
  • le papillomavirus, qui cause des condylomes.

Dans ce cas de figure, un traitement adapté est nécessaire pour se débarrasser des boutons. Il s’agit alors d’un antibiotique ou d’un antiviral, selon la nature de l’infection de la verge. En cela, nous vous recommandons de consulter un médecin et de réaliser un dépistage si vous remarquez des boutons sur votre verge.

Est-ce important d’avoir une grosse verge ?

La taille du sexe est un sujet qui inquiète de nombreux hommes. Beaucoup d’entre eux pensent avoir un petit pénis et, d’ailleurs, ils aimeraient volontiers agrandir leur pénis. Pourtant, une majorité d’entre eux est tout à fait dans la norme !

Avec une taille de pénis de 13 cm en moyenne en érection, et 9 cm en moyenne pour un pénis au repos, force est de constater que de nombreux hommes ont une taille de verge standard. En effet, les micropénis (pénis en érection de moins de 8 à 9 cm) sont plutôt rares.

D’ailleurs, est-ce vraiment nécessaire d’avoir un gros pénis ? Eh bien la réponse est non. Effectivement, la taille du sexe n’a aucune importance dans l’intensité de l’orgasme ou dans le plaisir sexuel reçu et donné. Le vagin est une muqueuse qui peut s’adapter à la verge qui le pénètre. De même, la zone la plus sensible du vagin est située à l’entrée de celui-ci !

Par ailleurs, rappelons que le sexe sans pénétration et le sexe oral sont également de bonnes façons de partager un moment à deux, indépendamment de la taille de la verge.

Enfin, gardez en tête que tous les pénis sont différents, que ce soit en termes de taille ou de forme. Il existe différents types de pénis : pénis banane, pénis de sang, pénis de chair… L’essentiel est d’accepter et d’apprivoiser son sexe en érection pour en tirer le maximum de plaisir.

Une douleur à la verge après une opération de la prostate est-elle normale ?

Ressentir une douleur à la verge dans les jours qui suivent une opération de la prostate est tout à fait normal. Il s’agit de douleurs postopératoires, pouvant être soulagées par la prise d’antalgiques.

Une opération chirurgicale dans la zone pelvienne est très délicate. En effet, on y trouve de nombreux nerfs, notamment les nerfs érecteurs. Cela explique les douleurs à la verge ressenties par la suite, mais aussi les autres conséquences possibles : n’avoir plus d’érection, avoir des fuites urinaires, etc.

Prostate et éjaculation sont aussi étroitement liées : il est fréquent de voir le volume de l’éjaculation diminuer après une prostatectomie (ablation de la prostate dans le cadre d’un cancer de la prostate). Vous pouvez aussi constater une éjaculation rétrograde (sperme expulsé dans la vessie). En revanche, cela ne va pas retarder l’éjaculation.

Si vous ressentez des douleurs à la prostate ou à la verge anormales après une intervention chirurgicale ou tout autre souci, n’hésitez pas à consulter un médecin pour en savoir plus.

Comment traiter une mycose de la verge ?

La mycose de la verge est une affection courante. Il s’agit d’une infection génitale due à la prolifération du champignon Candida Albicans. Ainsi, la mycose du pénis se caractérise par différents symptômes : balanite, rougeur du gland, irritation du pénis, boutons blancs sur le gland, démangeaisons…

La mycose génitale se soigne assez facilement à l’aide d’une crème antifongique appliquée localement sur la verge. Pour obtenir une crème mycose, nous vous recommandons de consulter un médecin. Si le traitement de la mycose du gland est accessible sans ordonnance, un avis médical est toutefois vivement conseillé !

Enfin, pour soulager une mycose qui gratte, n’hésitez pas à avoir une hygiène intime rigoureuse.