Masturbation : techniques, bienfaits et risques

La masturbation consiste à se donner du plaisir sexuel à soi-même. Il existe différentes techniques pour atteindre l’orgasme en solo, mais aussi par masturbation mutuelle. Mais quelles sont les raisons de pratiquer la masturbation ? Une masturbation excessive peut-elle amener une addiction au sexe ? On vous explique tout.

Quelle est la meilleure technique de masturbation ?

En matière de masturbation masculine, il existe de nombreuses manières de faire. La technique de base, connue de tous, consiste à envelopper le pénis avec la main et à faire des mouvements de haut en bas avec le poignet. L’homme peut gérer la pression qu’il exerce aux différents endroits de son sexe (gland, scrotum...).

Mais certains hommes se demandent comment se masturber pour en tirer le plus de plaisir. La vérité, c’est qu’il existe autant de meilleure technique que d’homme. Chacun procure des sensations différentes. En fonction de vos envies et de ce que vous aimez, vous préférez telle ou telle technique. Le mieux reste encore de tester !

Toutefois, voici quelques suggestions :

  • Préparez un seau d’eau froide. Trempez l’une de vos mains de temps en temps et masturbez-vous en utilisant vos deux mains. L’effet chaud/froid vous procurera de nouvelles sensations.
  • Utilisez votre autre main pour faire des caresses sur vos testicules ou d’autres zones érogènes.
  • Faites des petites tapes, en douceur, sur votre gland.
  • Placez votre pouce et votre index en forme d’anneau autour de votre verge.
  • Utilisez un masturbateur ou une vaginette, comme ceux proposés par Espace-Intime.

La masturbation féminine, elle aussi, regorge de façons de faire. En effet, la masturbation du clitoris peut se faire avec les doigts, un sextoy ou différents objets. Les manières de stimuler cet organe de plaisir sont très nombreuses.

Enfin, les images pornographiques accompagnent souvent les hommes lors de la masturbation. Et pour cause, elles permettent de stimuler l’imagination et, ainsi, de faire monter l’excitation sexuelle plus vite. Un cadre érotique s’instaure et vous pouvez imaginer vos fantasmes sexuels.

Pourquoi pratiquer la masturbation en solo ou la masturbation mutuelle ?

La masturbation se pratique souvent en solo. Il s’agit en effet d’un plaisir solitaire que les hommes s'octroient régulièrement, s’ils en ont envie. En effet, la masturbation n’est pas obligatoire, bien qu’elle permette à certains d’apprendre à connaître leur corps, son fonctionnement et de savoir ce qu’ils aiment en matière de sexualité.

La masturbation est parfois une pratique honteuse. Pourtant, elle n’a pas lieu de l’être ! Elle est très fréquente et concerne à la fois des hommes en couple ou célibataires. Pratiquer la masturbation n’implique pas que l’homme ait une vie sexuelle décevante. La masturbation peut être un simple bonus, une manière différente de vivre sa sexualité en tête-à-tête avec soi.

Néanmoins, certains couples pratiquent la masturbation mutuelle. Cela permet de partager un moment de plaisir différent et d’expérimenter d’autres sensations que celles procurées par la pénétration vaginale. 

La masturbation en couple peut faire office de préliminaires ou de mise en bouche avant de poursuivre le rapport sexuel d’une autre façon. Elle peut permettre à l'érection de bien s'installer, notamment en cas d'impuissance masculine ou de trouble de l'érection. Mais elle peut aussi constituer un ébat sexuel à part entière et même entraîner une jouissance simultanée. Avoir un orgasme en couple est une expérience très forte, qui permet d’être connectés et en parfaite harmonie.

Enfin, sachez que certaines personnes pratiquent la masturbation entre amis ou entre copines. Cela n’a rien de bizarre et vous avez le droit d’avoir cette envie. L’essentiel est que chaque participant soit à l’aise avec cette idée et consentant.

La masturbation sans orgasme est-elle risquée ?

Se masturber sans atteindre l’orgasme ne présente pas de risque pour la santé. Toutefois, cela peut avoir un impact psychologique. Un homme qui souhaite avoir un orgasme mais qui n’y parvient pas peut ressentir de la honte et de la frustration. Il a l’impression de ne pas y arriver, d’être mauvais et de manquer de virilité.

Or, tout cela est faux ! De nombreux facteurs peuvent entraîner une difficulté à jouir de manière ponctuelle. Il ne faut pas s’en inquiéter.

En revanche, si la masturbation sans éjaculation est récurrente et se produit même lors des rapports sexuels, on parle d’anorgasmie, et d’anéjaculation s’il y a aussi une absence d’éjaculation. Cela correspond à l’incapacité à atteindre l’orgasme malgré une stimulation suffisante. Il s’agit de difficultés à contrôler son éjaculation qui justifient une consultation en sexologie.

En revanche, une masturbation excessive peut vous nuire. Trop se masturber peut révéler une hypersexualité, une libido débordante ou une addiction à la pornographie.

De même, éjaculer plusieurs fois par jour peut mener à des petites éjaculations par la suite car le corps n’a pas pu produire le sperme nécessaire à un volume d’éjaculation normal. Pour savoir comment arrêter de vous masturber à l’excès, consultez un médecin sexologue

Comment faire une bonne masturbation ?

La masturbation est une pratique sexuelle naturelle et saine. Pour en faire une expérience agréable, voici quelques conseils :

  1. Créez un environnement confortable : choisissez un endroit où vous vous sentez en sécurité et à l'aise, que ce soit dans votre chambre ou sous la douche.
  2. Explorez votre corps : prenez le temps de découvrir ce qui vous plaît. Explorez différentes zones érogènes, comme le pénis, les testicules, le scrotum, le clitoris, les lèvres vaginales, etc.
  3. Utilisez des lubrifiants : un lubrifiant peut rendre l'expérience plus confortable et agréable. assurez-vous d'utiliser un lubrifiant compatible avec votre corps et les matériaux des jouets sexuels si vous en utilisez.
  4. Pratiquez la respiration : la respiration profonde peut aider à vous détendre et à intensifier les sensations.
  5. Variez les techniques : essayez différentes pressions, vitesses et mouvements pour découvrir ce qui vous excite le plus.
  6. Expérimentez avec des jouets sexuels : des jouets tels que les vibromasseurs, les stimulateurs de prostate ou les masturbateurs peuvent ajouter une dimension supplémentaire à votre plaisir.
  7. Écoutez votre corps : respectez vos limites et arrêtez si quelque chose est inconfortable ou douloureux.
  8. Profitez du moment : lâchez prise et concentrez-vous sur les sensations que vous ressentez, sans vous soucier du résultat.

.

  1. Créez un environnement confortable : choisissez un endroit où vous vous sentez en sécurité et à l'aise, que ce soit dans votre chambre ou sous la douche.
  2. Explorez votre corps : prenez le temps de découvrir ce qui vous plaît. Explorez différentes zones érogènes, comme le pénis, les testicules, le scrotum, le clitoris, les lèvres vaginales, etc.
  3. Utilisez des lubrifiants : un lubrifiant peut rendre l'expérience plus confortable et agréable. assurez-vous d'utiliser un lubrifiant compatible avec votre corps et les matériaux des jouets sexuels si vous en utilisez.
  4. Pratiquez la respiration : la respiration profonde peut aider à vous détendre et à intensifier les sensations.
  5. Variez les techniques : essayez différentes pressions, vitesses et mouvements pour découvrir ce qui vous excite le plus.
  6. Expérimentez avec des jouets sexuels : des jouets tels que les vibromasseurs, les stimulateurs de prostate ou les masturbateurs peuvent ajouter une dimension supplémentaire à votre plaisir.
  7. Écoutez votre corps : respectez vos limites et arrêtez si quelque chose est inconfortable ou douloureux.
  8. Profitez du moment : lâchez prise et concentrez-vous sur les sensations que vous ressentez, sans vous soucier du résultat.
  1. Créez un environnement confortable : choisissez un endroit où vous vous sentez en sécurité et à l'aise, que ce soit dans votre chambre ou sous la douche.
  2. Explorez votre corps : prenez le temps de découvrir ce qui vous plaît. Explorez différentes zones érogènes, comme le pénis, les testicules, le scrotum, le clitoris, les lèvres vaginales, etc.
  3. Utilisez des lubrifiants : un lubrifiant peut rendre l'expérience plus confortable et agréable. assurez-vous d'utiliser un lubrifiant compatible avec votre corps et les matériaux des jouets sexuels si vous en utilisez.
  4. Pratiquez la respiration : la respiration profonde peut aider à vous détendre et à intensifier les sensations.
  5. Variez les techniques : essayez différentes pressions, vitesses et mouvements pour découvrir ce qui vous excite le plus.
  6. Expérimentez avec des jouets sexuels : des jouets tels que les vibromasseurs, les stimulateurs de prostate ou les masturbateurs peuvent ajouter une dimension supplémentaire à votre plaisir.
  7. Écoutez votre corps : respectez vos limites et arrêtez si quelque chose est inconfortable ou douloureux.
  8. Profitez du moment : lâchez prise et concentrez-vous sur les sensations que vous ressentez, sans vous soucier du résultat.

En fin de compte, la masturbation est une expérience personnelle, alors faites ce qui vous semble le mieux et le plus plaisant pour vous. Par ailleurs, ces conseils peuvent aussi s'appliquer si, lors d'un rapport, vous souhaitez masturber votre partenaire.